Développement de l’Outil d’Aide à la Décision DIPR’eau en collaboration avec les agriculteurs de Jurbise et de Jollain-Merlin

Étiquettes:
moutarde

Actuellement, plus d’un tiers des masses d’eau souterraines en Wallonie sont en mauvais état qualitatif selon les critères établis par la Directive Cadre européenne sur l’Eau (DCE). Face à ce constat, la SPGE a pour mission de mettre en place des actions visant à valoriser et protéger les ressources stratégiques en eau souterraines. Elle a ainsi lancé l’appel à projet « Protection des ressources en eau » pour subventionner des projets innovants en la matière et favorisant la concertation entre plusieurs acteurs.

Deux zones pilotes

Le projet  se concentre sur deux zones pilotes, l’une est la zone de prévention de captage d’Erbaut sur le sous-bassin de la Dendre (commune de Jurbise et Lens) et l’autre est la zone de prévention de captage de Jollain-Merlin sur le sous-bassin de l’Escaut-Lys (commune de Brunehaut).

Nouvelle vague d’analyses

Le mois d’octobre est la période la plus propice afin de réaliser un profil d’automne. Cette analyse permet de connaître la quantité d’azote potentiellement lessivable (APL). Il s’agit de l’azote non assimilé par la culture de l’année et pouvant percoler vers les nappes phréatiques.

Suite à ces analyses, l’équipe du projet Dipros va à la rencontre des agriculteurs afin d’échanger sur les résultats et les mesures agroenvironnementales pouvant être mises en place.

Valorisation des mesures mises en place par les agriculteurs

En 2021, nous avons offert aux agriculteurs du projet des semences de couverts en interculture. Ces couverts, aussi appelés Culture Intercalaire Piège à Nitrate (ou CIPAN), ont un impact positif non négligeable point de vue agronomique. Ces couverts limitent le risque d’érosion, la battance, piège le nitrate excédentaire, améliorent la structure du sol tout en permettant une activité de la microfaune du sol en apportant de la matière organique.

Avec l’aide de Protect’eau, nous avons installé plusieurs panneaux pédagogiques valorisant ces couverts aux grands publics. En effet, à l’heure où les agriculteurs sont souvent pointés du doigt pour leurs impacts sur l’environnement, il est essentiel de mettre en valeur ces pratiques agissant sur la protection des eaux  souterraines et de surface. D’autres mesures sont également valorisées via les articles « Dipros au champ ».

L’outil DIPR’eau en développement

Le projet Dipros a pour principal objectif de développer un outil d’aide à la décision permettant aux agriculteurs mais également aux conseillers agricoles de s’informer sur la législation en rapport avec la protection des eaux ainsi qu’à encourager et coordonner les bonnes pratiques pour réduire l’impact sur les ressources en eaux.

Cette outil comprendra un système cartographique permettant aux agriculteurs de visualiser les enjeux écologiques (zones de captage, eaux de surface, zones tampons,…) auxquels ils doivent faire face à la parcelle.

L’outil, bien qu’il soit actuellement en phase de test , est d’ores et déjà disponible et libre d’accès!