Espèces exotiques envahissantes

Les plantes invasives constituent une des problématiques à laquelle le Contrat Rivière Dendre est particulièrement attentif. Chaque année, des gestions de balsamine de l’Himalaya et de berce du Caucase sont réalisées en concertation et en collaboration avec différents gestionnaires de cours d’eau (Wallonie, Province de Hainaut et Flandre), ainsi qu’avec différents partenaires locaux (associations, PCDN de Chièvres, services environnement, Eté solidaire…). Gérer une population de plantes invasives est un engagement à long terme car la mission est menée jusqu’à éradication complète du spot.

Les gestions de balsamines de l’Himalaya sont menées sur les bassins du Ruisseau d’Ancre, de la Sille, de la Marcq, du Trimpont, de la Hunelle, de la Dendre Orientale, de la Blanche et sur le Rieu du Tardin. En 2019 par exemple, près de 80 km de cours d’eau avaient été gérés (dont environ 40 par la cellule de coordination). Les efforts paient car les populations de balsamine de l’Himalaya sont en nette diminution sur le bassin de la Sille et celui de la Hunelle.

Le Service Public de Wallonie coordonne depuis 2011 un plan de lutte visant à limiter l’expansion et à réduire les populations de berce du Caucase. En tant que structure de coordination locale, le CR Dendre intervient en soutien à la Wallonie, la Province de Hainaut et aux communes dans la mise en œuvre de ce plan d’actions. A titre d’exemple, en 2019, approximativement 5900 plants de berces du Caucase ont été gérés sur le bassin par les différentes entités.

Pour en apprendre plus sur les espèces exotiques envahissantes